Un concept inédit dans le monde

Dans un centre d’art contemporain de 1000 m², d’architecture brute et noble faite main par Jean-Marc Sinan, trois nourritures fusionnent. Une nourriture stimulant l’intellect, avec l’exposition des peintures à l’huile de Jean-Marc Sinan sur la correspondance de Dieu à l’homme, au regard de l’urbanisme, de l’agriculture, de la santé, de la cuisine, de l’univers. Une nourriture faisant s’éveiller les sensations olfactives de l’homme à travers les senteurs élaborées et les verres soufflés par Jean-Marc Sinan, et enfin, une nourriture pour le corps humain avec des spécialités culinaires inégalables et cuisinées par Jean-Marc Sinan et son co-chef, son épouse, Myrene Samonte Sinan.

La cuisine

Aimer les hommes par-dessus de l’argent est le tout premier métier d’un cuisinier n’étant point titulaire d’un CAP cuisine, mais ayant durant sa longue vie fait maintes recherches sur les qualités des terres propres. Il s’est intéressé à l’impact de l’énergie du soleil dont la qualité des éléments dépend, aux organes de l’homme et à la nourriture leur étant bénéfique comme celle pouvant les assassiner. Jean-Marc Sinan, désireux de respecter la cuisine telle que Dieu l’a créée pour l’homme, révoque les modes de cuisson existant depuis 200 ans. Contrairement aux chefs, il ne cuisine ni au gaz ni au fioul, ni avec des poêles, du beurre, de l’huile d’olive, qui, chauffée, devient toxique. Pas de viande crue ! Il cuisine des fruits et des légumes cueillis à terme, n’ayant aucun toxique, ayant poussé dans une terre sans aucun pesticide : mille et un bienfaits pour la santé humaine et sans aucun préjudice. Des accords élégants, subtils, forts, prononcés, dosés, proportionnés, et relevés par le goût de la vraie nature fraîche, pour un homme instruit et éclairé. Mangez frais (200 g de légumes frais, 150 g de viande noble réduite à 2 % de matière grasse) ; savourez des épices fraîchement marinées à l’huile d’olive servie à température ambiante, des boissons extraites des arbres, aussi comme le café ou le thé ; un menu par jour, sans alcool, sans chichi, sans maquillage. C’est normal, puisqu’il déteste l’enfer ayant été créé par Dieu pour celui qui fait mal à l’homme et à l’univers.

Eat God and Art

Restaurant

Centre d'Art Contemporain Jean-Marc Sinan